Pub et social authentification… du nouveau dans les captcha !

Publié le 2 mars 2011 par Delphine Dietrich 3 commentaires »

Captcha classiqueLe captcha, ce test devenu incontournable qui permet de différencier un humain d’un robot, se présente en général aujourd’hui sous la forme d’une image comprenant des mots ou une suite de lettres et de chiffres déformés qu’il faut déchiffrer et recopier.

Pour ceux qui se posent la question, le mot captcha est à la fois une transcription phonétique de « capture » en anglais, et un acronyme de « Completely Automated Public Turing [test to tell] Computers and Humans Apart » – Turing étant le nom d’un mathématicien dont les travaux ont inspiré l’inventeur du captcha.

Très largement répandus sur le web, les captcha lassent les internautes, qui n’ont peut-être pas conscience de la réalité de la menace ou de la gêne occasionnée par les robots. Il faut également avouer que certains captcha sont vraiment difficiles à déchiffrer, que cela prend du temps, et qu’on ne fait pas toujours « juste » du premier coup.

Mais voici de nouvelles solutions !

Le captcha publicitaire

Un captcha publicitaire consiste à demander à l’internaute de recopier un slogan ou une phrase d’un visuel publicitaire.

Captcha publicitaire

Une idée originale dont le principal avantage est de pouvoir être monétisée. A l’heure de l’ad blindness, c’est pour l’annonceur un bon moyen de forcer l’attention d’un internaute sur une publicité et de lui faire retenir l’expression de son choix !

Quant à la réaction de l’internaute, je n’en suis pas certaine… S’il trouvera peut-être cela amusant au début et appréciera certainement le fait de devoir recopier un texte plus simple à lire, à mon avis une majorité risque de se sentir forcée et douter de la raison première de la présence du captcha.

Le captcha social

Facebook annonce la social authentification : un captcha qui vous demande de reconnaitre vos amis !

Captcha social

Ce nouveau type de captcha serait plus simple et plus ludique pour l’internaute. Tout le monde se demande déjà s’il serait capable de reconnaitre tous ses amis facebook, sans compter que l’on peut être tagué sur visuel et non une photo ou l’on se trouve vraiment… Mais on peut être sûr que facebook trouvera des solutions pour que le système fonctionne correctement. L’exemple ci-dessus prévoit par exemple de montrer trois photos de l’ami à identifier.

Facebook compte commencer par utiliser ce test d’authentification sur son propre réseau en cas de suspicion de piratage de compte. Cette solution a l’avantage d’écarter, en plus des robots, les hackers humains qui ne vous connaissent pas, qui seraient capables de lire un captcha comme vous mais ne pourraient pas reconnaitre vos amis.


Articles liés
Publicité

3 commentaires

  1. t0ni0 dit :

    Le concept de captcha publicitaire est une très bonne idée, cela permet d’egayer une action contraignante et de transformer un espace barbant en espace de créativité et d’originalité qui va permettre, je pense, de faire chuter fortement le taux d’abandon lié à la captcha lors du remplissage de formulaires. idée à suivre ++

  2. Jérémie CM dit :

    @tonio :

    Je représente Captch Me, régie de captchas publicitaires française.
    Effectivement, les retours utilisateurs que nous avons sur notre solution confirment bien qu’un captcha publicitaire est plus facile et agréable à saisir qu’un captcha classique souvent illisible !

    Ce type de solution apporte réellement un plus à tous les acteurs concernés, que ce soit l’annonceur, l’éditeur du site aussi bien que les internautes utilisateurs.

    Venez jeter un coup d’oeil à notre solution sur http://www.captchme.com et n’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires !

  3. Dada dit :

    On est déjà bouffé par la pub sur le net et le captcha et super contraignant pour l’utilisateur.
    Il existe des techniques pour ne pas avoir recourt au captcha, comme le input en hidden avec un nom explicite pour le bot, il suffit après d’un if pour piéger les bots.
    Donc en gros mettre un captcha pour gagner de l’argent, je trouve ça…